webleads-tracker

Automatisation : le métier de maçon menacé

Elle ne le cache pas, l’entreprise américaine Construction Robotics veut automatiser dans le secteur du bâtiment un maximum de tâches, à commencer par la maçonnerie. Son robot SAM (Semi-Automated Mason) est capable aujourd’hui de remplacer le travail de deux à trois maçons. Précisément, en une journée, il est capable de poser 1200 briques par jour avec le mortier, alors qu’un humain n’en pose que 300 à 500 par jour. Et même si un humain est toujours nécessaire pour superviser SAM et finaliser le travail dans le détail, le gain en coût et en temps est suffisamment important pour affirmer que le maçon, tel que nous le connaissons, disparaîtra à moyen terme, à cause de l’automatisation des tâches.

Pourquoi maintenant ?

L’automatisation et la venue de l’intelligence artificielle bousculent l’horizon du futur de l’économie et a posteriori, celui du futur du travail. Des études se succèdent sur le sujet depuis l’année dernière. Ainsi, il est prévu qu’aux États-Unis, l’intelligence artificielle remplacera, d’ici cinq ans, 6% des métiers. Le secteur du bâtiment sera touché par cette automatisation.

Pourquoi devez-vous vous sentir concerné par l’automatisation ?

L’automatisation des tâches crée de nouvelles tensions sociales, politiques et économiques. Les entreprises, qui sauront les anticiper, deviendront les leaders et porte-paroles de leur marché respectif. Ça passera certainement par une nouvelle organisation du travail, un nouveau management et une nouvelle politique de ressources humaines. Il ne s’agit plus ici de savoir si réussir sa transformation digitale est nécessaire. En effet, vous devez l’avoir déjà menée, voire accomplie, pour ne pas rester au bord de la route. L’automatisation touche tous les secteurs.