webleads-tracker

L’ascension de la voiture autonome DIY

Vous rêvez d’avoir une voiture électrique autonome, mais vous trouvez que les modèles de Tesla sont beaucoup trop chers. Alors pourquoi ne pas la construire vous-même ? C’est à la portée de tout à chacun. En tout cas, c’est ce qu’un étudiant a prouvé en modifiant une Honda Civic, dernièrement. Son but ? Pouvoir la conduire sur une autoroute en toute sécurité. Comment a-t-il fait ? Il a a placé au niveau du rétroviseur, un dispositif fait maison qui contrôle le freinage, l’accélération et le pilotage. Il a ensuite rajouté une caméra pour identifier l’environnement de la voiture : les autres véhicules et le marquage au sol. Coût de l’opération ? 700 $. Est-ce que cela a fonctionné ? Oui, le jeune Brevan Jorgensen a emmené sa grand-mère en balade à bord de cette voiture autonome DIY.

Pourquoi maintenant ?

Rares sont les entreprises tech et automobile qui fabriquent des voitures ex-nihilo comme Tesla. La grande majorité de l’industrie de l’automobile ne fait que réadapter les modèles existants, pour satisfaire les besoins des clients. En plus, le DIY connait un succès d’estime dans tous les domaines et si apparemment dans le secteur de l’automobile, il paraît improbable que chaque individu commence à construire sa propre voiture autonome, de nombreuses startups comme Comma commencent à proposer des kits DIY.

Pourquoi devez-vous vous sentir concerné par la voiture autonome DIY ?

Pour deux raisons, principalement.

La première est la soutenabilité du projet Tesla. Ses voitures électriques fonctionnent avec des batteries en lithium. Or, il est probable que d’ici quelques années, les ressources en lithium se raréfient et même s’épuisent. Si Tesla devait honorer aujourd’hui toutes ses commandes, les réserves de ce métal rare seraient largement entamées. Cette raréfaction impacterait d’autres industries comme la fabrication des smartphones.

La deuxième est donc que pour avoir un modèle économique viable, l’industrie automobile aurait intérêt à proposer des services et des kits DIY à la vente pour inciter ses clients à modifier leurs véhicules. Cette approche réellement éco-responsable serait bénéfique pour l’ensemble des partis, sans mettre en péril cette avancée technologique.