webleads-tracker

L’ubérisation des outils médicaux est en cours

Même si le médecin possède toujours un rôle prépondérant dans le diagnostic médical, l’autogestion par le patient prend une place qui n’est plus négligeable. Cette tendance provient, simultanément, de l’évolution des mentalités, l’intérêt de chacun pour sa santé et la progression technologique. En effet, les possibilités sont devenues de plus en plus grandes avec la digitalisation de la mallette médicale mais aussi avec le développement d’applications consacrées à cela sur smartphone.

L’aspect positif de la technologie sur le domaine médical se voit tout d’abord à travers les situations de crise. Pour le diagnostic du virus Zika, des ingénieurs de l’Université de Pennsylvanie ont réalisé un outil low-cost construit par impression 3d. Ce dernier est construit à partir d’une thermos (voir ci-dessous) et permet de réaliser un test salivaire sans électronique. Cet outil de self-diagnostic est parfaitement adapté aux conditions difficiles, comme peut l’être l’intervention médicale en Amérique du Sud.

(Source : Digital Trends)

D’un autre côté, nous voyons aussi naître, dans des conditions bien moins compliquées, des solutions complètes de diagnostic à domicile. Elles sont l’addition d’outils médicaux numériques et du smartphone comme centre de données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *