webleads-tracker

L’ordinateur quantique bientôt chez vous

Temps de lecture : 1

Au début fut le boulier. Puis, le Dieu des Maths inventa successivement les calculateurs analogiques, les calculatrices, les ordinateurs et les super-calculateurs. Avec ces derniers, on pensait tourner en rond tranquillement pendant encore quelques décennies. C’était sans compter sur l’avènement de l’ordinateur quantique, projet largement soutenu par IBM. L’année dernière, le géant américain a mis à disposition du grand public 5 qubits, accessible depuis le web. Huit mois plus tard et avec 40000 utilisateurs, IBM, fort de ce retour d’expérience, souhaite commercialiser un ordinateur quantique.

Pourquoi maintenant ?

Depuis deux ans, un mot est sur toutes les lèvres : le big data. Pour certains, la donnée est devenue le nouvel El Dorado à conquérir. Le seul hic est que la masse de données à traiter est aujourd’hui colossale et son traitement informatique long, lent et fastidieux. En ouvrant une porte au possible, avec l’avènement de l’ordinateur quantique, l’analyse de la big data serait nettement plus efficiente qu’elle ne l’est aujourd’hui. La proposition d’IBM vient donc à point nommé.

Pourquoi devez-vous vous sentir concerné par l’ordinateur quantique ?

Théoriquement, avec un ordinateur quantique, tout devrait aller plus vite. Au-delà du souhait premier qui est d’analyser les données, son avènement remodèle toute l’architecture des systèmes d’information telle que nous la connaissons aujourd’hui. Des ordinateurs quantiques reliés entre eux permettraient de mieux sécuriser ces données sur Internet, d’échanger des informations en un clin d’œil et donc de favoriser de nouvelles découvertes, comme de nouveaux traitements en santé, ou encore d’accélérer le développement des intelligences artificielles.