webleads-tracker

Otto, le premier camion autonome

C’est sûrement la nouvelle de la journée. Uber vient d’annoncer que son camion autonome, Otto, avait livré près de 45000 canettes de bière de la marque Budweiser. Et même si ce 18 tonnes a  parcouru un modeste 193 km entre Fort Collins et Colorado Springs, les analystes sont persuadés que le camion autonome sortira commercialement avant la voiture.

Une nouvelle disruption est donc en cours et celle-ci est de taille puisqu’elle s’attaque frontalement à un des mythes américains, le transport routier et ses camions chromés. En effet, si un 18 tonnes est capable de livrer des marchandises toute la journée, toute une industrie sera en danger avec son lot de pertes d’emploi. Cette innovation illustre parfaitement l’impact de l’automatisation sur nos métiers actuels et de leurs disparitions, plus ou moins programmées.

Sur ce dernier point, Otto se montre tout de même rassurant. Le CEO, Lior Ron, ne veut pas voir le métier de conducteur de camion disparaître, mais il veut le changer profondément. Ainsi, cette première course, si elle s’est effectuée sans la présence physique d’un conducteur au volant, a été supervisée tout de même du début jusqu’à la fin par un conducteur. Et il en sera ainsi pour chaque camion Otto, une fois la commercialisation lancée.

Néanmoins, comme tout projet sans conducteur, Otto, acquis récemment par Uber, doit composer avec un vide juridique en la matière car le gouvernement a encore son mot à dire sur comment il souhaite réguler (ou pas) ce marché. Pour l’instant, la statr-up américaine teste sa petite flotte de camions autonomes sur les routes de la Californie et n’a pas mentionné de plan d’expansion. Mais, il est fort probable que d’ici quelques mois, lorsque vous roulerez sur l’autoroute, vous croisiez un camion avec personne dans la cabine.

données otto camion autonome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *