webleads-tracker

La Silicon Valley demande le Calexit

Rien ne va plus chez l’Oncle Sam depuis l’élection de Donald Trump à la présidence américaine. La Californie manifeste bruyamment depuis un mois sa colère à cette élection. Le 9 novembre, les Californiens se sont réveillés avec le sentiment d’être étrangers dans leur propre pays et ils ont prévenu fermement le reste du pays qu’ils s’opposeraient à toute tentative de déchirer notre tissu social ou notre constitution. Ambiance. Et la Silicon Valley vient de mettre les deux plats dans le pied en suggérant que la sécession de l’état de Californie (le fameux Calexit) serait une bien meilleure idée que la construction du mur entre le Mexique et les USA.

L’idée de sécession a été émise dès le lendemain du 08 novembre et ce que l’on aurait perçue comme une fanfaronnade au départ est devenue un vrai sujet politique. S’il devait y avoir un calexit, quelles en seraient les conséquences ?

  • Le poids de la Californie est énorme que ce soit aux Etats-Unis ou dans le monde. Economiquement, c’est le 6ème PIB au monde.
  • La Californie est l’état le plus peuplé des états américains, il compte plus d’habitants que les dix-sept états républicains : Alaska, Arizona, Idaho, Iowa, Kansas, Kentucky, Louisiane, Mississippi, Montana, Nebraska, New Hampshire, Dakota du Nord, Dakota du Sud, Oklahoma, Utah, West Virginia et le Wyoming).
  • Elle possède deux des industries les plus puissantes du pays : Hollywood et la Silicon Valley.
  • Elle verse plus de taxes fédérales que ces 17 états.
  • Deux des trois entreprises les plus capitalisées sont californiennes : Apple et Google.
  • Son agriculture produit près de la moitié des fruits et légumes du pays.

Sur le papier, la bataille contre Donald Trump semble donc gagnée d’avance. Et la Silicon Valley veut bien donner le coup de pouce pour mettre soit au pas le président élu, soit pour faire sécession. Les partisans du calexit ont déjà déposé un dossier officiel le 21 novembre pour l’organisation d’un référendum en 2018, pour abroger l’article 3 de la constitution de l’Etat qui stipule qu’il forme une partie inséparable des Etats-Unis.