webleads-tracker

360ed offre un voyage virtuel aux étudiant birmans

Temps de lecture : 2 minute(s)

L ‘association 360ed souhaite démocratiser l’apprentissage par la réalité virtuelle. Ce collectif de professeurs et d’ingénieurs s’est fixé pour mission d’apporter les outils nécessaires aux élèves et professeurs afin de participer à l’expansion de la réalité virtuelle dans l’éducation. Plus particulièrement, l’association est actuellement concentrée sur l’exploitation de ses technologies en Birmanie. Alors que l’éducation devient une priorité pour le gouvernement d’Aung San Suu Kyi, 360ed est une ouverture sur le monde pour les écoliers.

Comment le projet de 360ed fonctionne-t-il ?

Compte tenu de la pauvreté du pays et des années de guerre qui ont laissé les écoles à l’agonie, la réalité virtuelle est le seul moyen de faire des sorties pour les écoliers les plus pauvres. En effet, avec la simple utilisation d’un smartphone et des casques en carton, d’une valeur de 4€, fournis pas l’association, les professeurs peuvent organiser des visites virtuelles. Dans ce contexte, la valeur pédagogique de la réalité virtuelle est indéniable.

Pourquoi le projet de 360ed en Birmanie est-il prépondérant ?

A plus long terme, l’association milite pour une intégration plus complète de ces technologies, en particulier de la réalité améliorée à but pédagogique. Pour cela, l’association développe des outils (casques…) et des contenus. L’objectif est d’intégrer de plus en plus les technologies aux processus d’apprentissage et d’en tirer des bonnes pratiques. L’association espère ainsi rétablir rapidement les fondamentaux scolaires par le biais des technologies. Pour cela, il est nécessaire de réduire les coûts d’accès et d’offrir des contenus simples d’utilisation. D’autres écoles, au Pakistan, au Bangladesh, confrontées aux mêmes problématiques souhaitent intégrer le projet.