Action de communication et RSE, est-ce de la poudre aux yeux ?

Temps de lecture : 1

La brasserie néo-zélandaise DB Breweries est une entreprise qui fait rimer action de communication et RSE. Alors qu’elle avait déjà mis en avant les limites des énergies fossiles avec une campagne dénommée « Brewtroleum », elle s’attaque maintenant à la surexploitation des ressources de sables. DB a développé avec une agence partenaire une machine qui recycle les bouteilles de bière en sable parfaitement utilisable.

Pourquoi maintenant ?

Cette campagne, bien qu’elle ait des velléités commerciales, n’est pas désuète d’intérêt. En effet, il est possible d’observer à travers son spectre la progression des actions d’entreprise en matière d’environnement. Les politiques RSE, bien qu’encore polémiques, tendent à faire de l’entreprise lambda une force de proposition. Il est alors important de ne pas négliger les impacts que peuvent avoir leurs décisions et leurs innovations.

Pourquoi devez-vous vous sentir concernés ?

Et si le changement de nos comportements vis-à-vis de l’environnement commençait avec une prise au sérieux des politiques RSE en entreprise ? En 2015, DB réalisait du bio-carburant, en 2017 elle re-transforme le verre en sable ; cela expose la capacité des entreprises à répondre aux problématiques qui les touchent. Etant donné leur place prépondérante dans la société, les entreprises ont un rôle à assumer. Ces actions de communication, si elle peuvent être un élément déclencheur tant pour le consommateur que les fabricants, sont des opérations louables.