webleads-tracker

Le premier album de musique complètement temporel

En 1970, le groupe Led Zeppelin avait proposé avec son troisième album de musique, Led Zeppelin III, une expérience artistique étonnante. La pochette du disque fut conçue par l’artiste Zacron, on y voyait une roue à images sur laquelle avait été imprimées des images et des photos des membres du groupe. Sur le devant de la pochette, différents trous permettaient aux fans de visualiser ces images en faisant tourner ladite roue. Cette expérience tactile fut malheureusement abandonnée au fil des rééditions de l’album en vinyle et logiquement inexploitée sur les versions CD et streaming.

Innover en musique pour proposer autre chose qu’une écoute passive est, chez certains artistes, un souci permanent, voire pour certains une idée fixe. Le site web ne suffit pas, il faut proposer une nouvelle expérience sonore et/ou visuelle. C’est le cas, par exemple, de Fredo Viola qui propose pour chacun de ses albums, une performance visuelle étonnante.

L’artiste expérimental Bill Baird va beaucoup plus loin dans la démarche. L’album et le site web ne sont que des canevas, des portes d’entrées différentes pour écouter son nouvel album Summer is Gone. Il y a rajouté un élément inédit : le temps. A chaque nouvelle temporalité, l’album qu’on écoutera sera différent. Si vous l’avez écouté le matin, la musique ne sera pas la même le soir. Le complexe algorithme mis en place détermine la date et l’heure à laquelle on se connecte et agence les morceaux en fonction. Pour ce faire, Bill Baird a dû enregistrer 50 mix différents des morceaux de son album.

Données démographiques musique Bill Baird

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *