webleads-tracker

Les enjeux majeurs des Etats généraux de l’alimentation

Temps de lecture : 1

Selon la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations), la population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards d’individus d’ici 2050. Durant cette même période, la production alimentaire progresserait alors de 70%. Pour faire face à cette demande, Les gouvernements s’organisent pour déterminer les modèles qui régiront l’agriculture de demain. C’est le cas en France où se tiennent actuellement les Etats généraux de l’alimentation. Ces derniers revêtent des intérêts multiples entre sensibilisation et participation de la population pour affronter cet enjeu d’avenir.

Pourquoi les Etats généraux de l’alimentation se tiennent maintenant ?

Les problématiques et les acteurs sont nombreux pour déterminer les bons modèles de production et de nutrition. En effet, l’alimentation de demain demande une réflexion globale, pour déterminer le rôle des producteurs, des distributeurs mais aussi des consommateurs et des organes de réglementation. Le secteur devra aussi faire face aux problématiques de rentabilité, d’abus de position dominante et de santé publique.

En quoi devez-vous vous sentir concerné ?

Pour cela, ces états généraux font appel à l’intelligence collective en ouvrant une plate-forme de consultation publique. L’objectif est de faire émerger les idées de chacun, pour comprendre les failles de l’agro-alimentaire français et satisfaire les attentes des parties prenantes. Les thèmes de réflexion proposée sont  la consommation et la production responsable, la gestion des coûts de production ainsi que la rentabilité pour les différents acteurs. Il est aussi question de transformation des exploitations agricoles avec l’aide des technologies ou encore le rôle des industriels dans la logique de santé publique.