webleads-tracker

Feenix, le site de crowdfunding pour les étudiants

Temps de lecture : 1

L’accès aux études supérieures est un défi pour beaucoup de jeunes étudiants, qui ne peuvent pas continuer leurs études, faute de moyens financiers. En Afrique du Sud, une initiative originale a été mise en place au mois de juin pour pallier à cette insuffisance de fonds. La Standard Bank et Feenix Trust ont lancé la plateforme Feenix, un site de crowdfunding à destination des étudiants.

Le principe est simple : si vous désirez soutenir un étudiant dans sa démarche estudiantine, vous pouvez le financer directement. A l’instar des sites habituels de crowdfunding, l’étudiant présente son projet et en fixe le montant. Aux internautes de donner ensuite le montant qu’ils désirent pour financer l’étudiant de leur choix.

La somme récoltée sert à financer l’inscription à l’université, les frais d’hébergement, les cours et l’achat de livres.

Feenix est-il la nouvelle solution de financement pour les étudiants ?

La condition des étudiants du supérieur s’est peu à peu dégradée dans nos pays occidentaux. Aux Etats-Unis, leur endettement est une bombe à retardement. On a découvert récemment que certains étaient SDF et/ou ne mangeaient pas à leur faim. Etudier dans ces conditions devient un véritable parcours du combattant. Feenix est peut-être, à court et moyen terme, une solution qui devrait permettre à ces étudiants de pouvoir étudier dans des conditions correctes.

Derrière l’initiative de Standard Bank se cache cependant deux problèmes plus profonds : le coût élevé des inscriptions à l’université et jusqu’où l’autonomie des universités peut-elle être menée ? L’initiative privée peut-elle suppléer le désengagement ou le non-engagement de l’Etat dans l’éducation supérieure ?

D’autre part, que deviendront les étudiants qui n’auront pas réussi à récolter le montant voulu ? Seront-ils suivis ou bien laissés de côté ? A tout bien considérer, Feenix semble en fait une vrai-fausse bonne idée.