webleads-tracker

Data Center, véritable fléau écologique ?

Temps de lecture : 1

Alors que la consommation énergétique progresse au rythme de la digitalisation de la société, les regards se tournent vers les data center. Alors qu’ils représentent déjà 21% de la consommation globale des entreprises des nouvelles technologies (15% en 2012), le rythme effréné de la collecte de données ne va pas ralentir cette tendance. Dans un tel contexte, les Data Center deviennent la problématique première des entreprises du numérique. En cela, les géants tels que Google et Apple s’orientent vers une consommation 100% renouvelable. Dans cette course, c’est Apple qui est devant avec 83% d’énergie renouvelable contre 56% pour Google.

Pourquoi cette crainte des Data Center apparaît maintenant ?

Les data center représentaient déjà 2% de la consommation globale d’énergie en 2012. Or, les tendances pour 2030 estiment la consommation des Data Center autour de 13% de la demande totale. Il est alors fondamental de trouver les énergies qui réduiront l’empreinte écologique de ces lieux. Certains géants prennent le problème à bras le corps. Google cherche à développer l’énergie solaire et son utilisation. La firme américaine utilise d’ailleurs les informations Google Maps et Google Earth pour définir les meilleurs lieux d’ensoleillement. Il faut aussi noter l’utilisation des intelligences artificielles DeepMind pour optimiser la production énergétique des structures.

En quoi devez-vous vous sentir concerné ?

La consommation énergétique des GAFA et en particulier de leurs data center, est un poids sur notre monde. Dans des logiques de transition écologique, il est nécessaire d’accorder une place particulière à ces lieux. Leur croissance exponentielle fait d’eux une menace pour notre environnement, d’autant plus quand il y a un manque de transparence en ce qui concerne leur consommation réelle.  Seule, une exploitation raisonnée et renouvelée des ressources énergétiques qui pourra assurer la survie des data center.