webleads-tracker

Les institutions peuvent-elles venir à bout du sexisme dans les sciences ?

Temps de lecture : 2 minute(s)

La sous-représentation féminine dans certaines filières telles que les sciences dures est un fait et demande une prise de mesures afin de rééquilibrer la balance. Le patriarcat étant particulièrement ancré dans ces secteurs, le problème doit être traité par une sensibilisation afin de ne plus les représenter comme réservés aux hommes. Les plus grandes institutions de recherche s’emparent de cette question tant le sexisme dans les sciences fut mis en avant ces dernières années. Le chercheur canadien Vincent Larivière a noté une différence de 10% de citation en fonction du genre des signataires d’un article scientifique.

Les grandes institutions de l’éducation en première ligne du combat contre le sexisme dans les sciences

À titre d’exemple, la NASA  a lancé un programme éducatif de 5ans avec les Girls Scouts afin de promouvoir la recherche scientifique auprès d’une cible féminine. De la même manière le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation à lancé le Prix Irène Joliot-Curie 2017. Il récompense les femmes les plus influentes dans la recherche scientifique et en entreprise. L’idée est d’en finir du sexisme dans les sciences et d’améliorer leur image auprès du public féminin.

La question touche aussi les professeurs et le rôle qu’ils ont à jouer pour promouvoir l’égalité dans les classes. C’est un sujet au sein de l’Insead, en tant que formateur de chefs d’entreprises et de futur grand dirigeant, leur travail sur l’égalité entre les sexes a pour but de déteindre sur le management futur de leurs élèves.

Effet boule de neige et cercle vertueux

La prise de conscience des géants des sciences et du business est une excellente nouvelle afin d’avoir une société égalitaire. L’enseignement et les mesures prises au sein de ce dernier peuvent en effet influencer toutes les industries. Ces initiatives en matière d’éducation sont le premier maillon pour un management plus égalitaire et une meilleure représentation des femmes dans les hauts niveaux hiérarchiques.