[Infographie] Le parcours digital en pharmacie

Temps de lecture : 2 minute(s)

La pharmacie reste un secteur relativement traditionnel. Mais, les comportements changent face à la médication et au numérique. Tout d’abord, il existe un phénomène d’automédication de plus en plus prononcé dans la société, 15% des ventes totales de médicament en France (AFIPA 2016).  Les patients, ayant à l’esprit une logique de gain de temps, se dispensent facilement des services d’un médecin et cherchent des solutions pour se soigner eux-mêmes. Ils repensent leur parcours digital en fonction de ce qu’ils attendent comme services et solutions.

Le pharmacien confronté au nouveau parcours digital

  • 62% des patients souhaitent recevoir leurs ordonnances par internet
  • 23% sont intéressés par l’achat de médicaments sur Internet ; ce chiffre monte à 54% pour les 18-24 ans.

Vers de nouveaux parcours client

Dans ces conditions, la part de population prête à acheter sur internet augmente. À une encore plus grande échelle, les patients souhaitent éviter de faire la queue chez le pharmacien. Il y a alors une volonté d’optimiser le parcours client en supprimant les contraintes traditionnelles de l’achat en pharmacie.

  • 82% des 18-34 ans souhaitent réaliser leurs commandes de médicament sur internet et les retirer sans faire la queue en magasin
  • 54% des patients aimeraient que leur pharmacie mette en place un service de livraison à domicile

Le patient dans l’attente de nouveaux services

Les patients sont alors dans l’attente de services complémentaires pour poursuivre leur relation avec un pharmacien. Les clients voient en lui un spécialiste du soin qui proposera des services spécifiques et personnalisés pour se soigner de la meilleure des manières.

  • La moitié des patients souhaiterait des services proposés par leur pharmacien pour mieux suivre leur traitement
  • 1/3 jugeraient utile de recevoir chaque semaine un pilulier personnalisé de leur pharmacien
  • 2/3 des patients jugent les tâches administratives liées à leurs traitements complexes à gérer, et souhaiteraient donc des services plus adaptés
  • 1/3 des patients seraient même prêts à se voir proposer une assurance santé par leur pharmacien

Pharmacie, parcours digital du client