Vers les premiers smartphones à scanner moléculaire ?

Temps de lecture : 1

Durant le CES 2017, plusieurs innovations ont été présentées au grand public et aux professionnels. L’une d’entre elles a retenu l’attention de plusieurs d’entre eux : le smartphone H2 du constructeur chinois Changhong. Ce mobile a une particularité, il possède un scanner moléculaire, capable de scanner n’importe quel composant chimique de différents produits. Pour environ 450 $, on peut connaître la composition d’un aliment ou d’un cosmétique. Il suffit d’utiliser le scan par infrarouge pour obtenir les résultats.

Pourquoi maintenant ?

Nos smartphones captent des données sur notre santé : notre rythme cardiaque, notre taux de glycémie ou encore notre pression sanguine. La prochaine étape est donc naturellement de connaître la qualité de ce que nous consommons au quotidien. Et ça commence avec la nourriture que nous désirons manger.

Pourquoi devez-vous vous sentir concerné par cette technologie ?

La médecine personnalisée est un des enjeux de la santé de demain. Plus connectée, les données de santé de chacun serviront de base de connaissances globale, afin de mieux traiter certaines maladies, comme le cancer. Dans cette perspective, le scanner moléculaire implémenté dans nos smartphones pourrait être une première étape à cette mise en relation des connaissances. Mieux connaître ce que nous mangeons, par exemple, ajustera nos régimes alimentaires et pourront combattre certaines maladies plus efficacement, comme le diabète de type II.