webleads-tracker

La réalité augmentée, nouvelle passion du prêt-à-porter

Temps de lecture : 2 minute(s)

Réservée jusqu’alors à une niche, la réalité augmentée pourrait très bien, dans les années à venir, devenir un accélérateur de business, et notamment dans le prêt-à-porter. Impulsée par de célèbres marques de basket et par des marques de vêtement, le retail utilise cette technologie pour imaginer de nouveaux concepts innovants sur toute la chaîne de conception jusqu’à la cabine d’essayage, en passant par le marketing.

Par exemple, Nike a lancé en juin dernier l’application SNKRS afin de bousculer son partenariat avec le restaurant new-yorkais Mamofuku. Scanner le menu avec l’app lance l’expérience de réalité augmentée. Elle fonctionne aussi à l’extérieur du restaurant, grâce à des posters SNKRS. L’application révèle alors le nouveau modèle 3d de Nike, débloquant en même temps l’achat en ligne pour les utilisateurs

En quoi cette initiative améliore l’expérience client ?

Cette application mobile montre le rôle grandissant que Nike accorde à l’expérience mobile, au détriment des magasins physiques. Privilégier l’achat en ligne est une stratégie clairement revendiquée par la marque. Ainsi le prouve son nouveau partenariat avec Amazon.

En proposant au client potentiel d’acheter à peu près n’importe où sa nouvelle paire de baskets, Nike fluidifie le parcours de l’utilisateur. Grâce à la 3d, ce dernier peut évaluer la chaussure sous toutes ses coutures et acheter en connaissance de cause. Qui plus est, elle répond à des valeurs d’usage de plus en plus marquées, notamment chez les générations Y et Z : l’autonomie (pas besoin d’un vendeur pour essayer la paire de baskets, je le fais chez moi et quand je veux) et la liberté.

En quoi la réalité augmentée vous concerne ?

Nike n’est pas la seule marque à investir dans la réalité augmentée. Gap a ainsi lancé son application « Dressing Room » qui permet au client de personnaliser un modèle de vêtement à leurs tailles, tout en favorisant sa prévisualisation.

Ajoutons à cela que vous pourriez utiliser la réalité augmentée pour avoir des informations tierces. Ainsi, lors d’un défilé de mode, elle peut révéler au public des informations cruciales sur chaque pièce (leur provenance, la matière utilisée, les tailles, etc.).

Contrairement à la réalité virtuelle qui a du mal à décoller auprès du grand public, la réalité augmentée a de beaux jours devant elle. Il suffit d’un smartphone et d’une application bien pensée pour offrir une expérience client digne de ce nom.