La réalité virtuelle (et Google) sera aux Oscars

Temps de lecture : 2 minute(s)

Cette année, Google est nommé aux Oscars avec un court-métrage animé nommé Pearl, un road movie musical particulièrement immergeant. En effet, il possède la particularité d’être tourné pour la réalité virtuelle. En ce sens, la participation de Google n’est pas dénué de sens et permet de mettre au premier plan cette technologie. De plus, le réalisateur de ce film n’est autre que Patrick Osborne, particulièrement connu pour son travail sur le cadrage. Il y a autour de ce film un conglomérat de talents qui ouvre des perspectives nouvelles.

Pourquoi maintenant ? 

Ce film, mis en ligne par Google Spotlight Stories, marque la première apparition de la réalité virtuelle dans un événement tel que les Oscars. La présence de cette technologie à la grande messe du cinéma marque son acceptation par un milieu qui peut parfois se montrer conservateur. Autrefois réservée à quelques geeks, elle est maintenant entre les mains des créateurs et du public pour le plus grand plaisir de ce dernier. Ainsi, elle représente un nouveau terrain d’exploration pour les réalisateurs. Bien que le matériel ne soit pas encore en mesure d’offrir un long-métrage classique en RV, cette animation marque un grand pas dans son développement.

Pourquoi devez-vous vous sentir concernés ?

Ce projet, financé par Google, place la firme dans un grand événement culturel et expose ses velléités en ce domaine. En effet, Google Spotlight Stories marque son territoire dans le milieu de l’animation. Cette apparition aux Oscars marque une nouvelle étape après la réalisation du générique du 600ème épisode des Simpsons en VR. Est-ce la naissance d’un des prochains géants de l’animation et des technologies audio-visuelles ?