webleads-tracker

La réalité virtuelle sera sociale ou pas

Mark Zuckerberg a posté un étrange selfie hier sur Facebook avec sa femme et son chien. Il prédit le futur probable de l’usage que feront les utilisateurs du réseau social à l’avenir.

Aux yeux du milliardaire, l’avenir du réseau social dépend en effet de la réalité virtuelle et à ses yeux, les utilisateurs interagiront socialement dans ce nouvel environnement. Ses équipes travaillent, depuis plusieurs mois, sur un projet qui réunirait le meilleur de Facebook (ses utilisateurs) à Oculus Rift (le meilleur casque de réalité virtuelle à l’heure actuelle). Comme le montre le selfie de Mark Zuckerberg, ils n’en sont qu’au début, mais Oculus Rift a annoncé aujourd’hui qu’ils avaient fait des avancées notables vers le souhait de leur patron.

Oculus Touch, réalité virtuelle sociale

Premièrement, en décembre prochain, Oculus Rift commercialisera Oculus Touch, des joysticks qui permettront à l’utilisateur de mieux contrôler ses mouvements dans un univers de réalité virtuelle. Deuxièmement, l’entreprise a créé une fonctionnalité nommée Oculus Room qui serait à la fois une plateforme de jeux, de rencontres et de chats. Elle permettrait aussi aux utilisateurs de pouvoir utiliser leurs apps comme regarder leurs programmes TV sur Hulu. Troisièmement, Oculus a annoncé la sortie d’Oculus Avatars, qui donnera l’occasion aux créateurs de construire et personnaliser leur avatar.

Cependant, la vision de Mark Zuckerberg ne verra pas le jour avant quelques années. Il existe en effet plusieurs freins au développement global et mondialisé de ce projet. Le succès de Facebook est dû essentiellement parce que les cibles visées étaient déjà connectées à Internet et l’accès gratuit. Pour entrer dans cette réalité virtuelle sociale, il vous en coûtera la bagatelle de 1600 dollars pour acquérir le casque et ses joysticks, plus l’ordinateur capable de faire tourner le monde… La cible n’est donc pas du tout la même.

A l’heure où Google souhaite démocratiser l’usage de la réalité virtuelle en commercialisant son nouveau casque de réalité virtuelle Daydream View à un prix défiant toute concurrence, combiné à la sortie de Google Pixel, le rêve de Mark Zuckerberg risque de se limiter à ce selfie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *