webleads-tracker

Du solaire artificiel pour produire du carburant propre ?

Une équipe de chercheurs allemands a construit le plus grand mur solaire artificiel au monde, un projet nommé Synlight. Dans un de leurs bâtiments, ils ont mis en place 140 lampes au xénon. Généralement, ce type de lampe est utilisé dans les cinémas, mais il en suffit d’une pour habituellement projeter les films. Lorsqu’elles sont alignées dans des périmètres restreints, elles produisent 10000 fois plus de radiation solaire que sur la Terre. Au centre, la température peut atteindre 3000° Celsius.

Pourquoi maintenant ?

Un peu partout dans le monde, des chercheurs essaient de trouver l’énergie renouvelable qui n’aura aucune incidence sur la planète. Aujourd’hui, les panneaux solaires ont un coût énergétique ainsi que les éoliennes. Ce mur solaire artificiel prend beaucoup moins de place et produit beaucoup plus d’énergie. Et il semble suffisamment puissant pour qu’on l’utilise à fabriquer de l’hydrogène. Cette technologie serait donc un formidable accélérateur pour produire enfin ce carburant propre, à moindre coût.

Pourquoi devez-vous vous sentir concernés par le solaire artificiel ?

L’hydrogène est considéré par beaucoup d’industriels comme la solution verte d’avenir pour pallier à l’absence programmée du pétrole. Or, pour l’instant, produire ce carburant propre coûte énormément cher, car il demande beaucoup de ressources électriques. Cette solution allemande offrirait donc un bon ratio prix/coût. Cependant, le xénon est extrêmement rare sur Terre. Du fait de sa faible concentration dans l’air, il est même beaucoup plus cher à produire que les autres gaz nobles légers. On trouve du xénon en abondance dans les atmosphères de Mars et de Jupiter.

Aussi, à l’heure actuelle, ce projet ne répond pas entièrement aux critères pour produire de l’hydrogène à un coût faible, surtout lorsqu’on sait que d’autres technologies comme l’électrolyse de l’eau de mer seraient peut-être plus efficaces à terme. A moins que l’on relance à grand frais la conquête de l’espace, ce mur solaire artificiel servira certainement à d’autres expériences.