webleads-tracker

Vêtements, casques audio… La data prend forme

La place de la data dans la relation consommateur devient une problématique majeure. Parmi les solutions envisagées, la production de contenu issue de la donnée semble déployer ses ailes. Chez H&M, par exemple, il est possible d’obtenir des vêtements dessinés en fonction de ses recherches web. La marque réalise cela à travers sa filiale spécialisée en digital, Ivyrevel, qui est en partenariat avec Google. De la même manière, la marque de casque audio AIAIAI propose des configurations différentes de ses produits selon les playlists Spotify de ses clients. L’objectif est de comprendre leurs habitudes afin de leur offrir la meilleure expérience possible.

Pourquoi maintenant ?

Dans un contexte de diabolisation de la collecte de données, ces campagnes ont pour but d’en montrer des utilisations positives. Dans ces cas, cela passe par une modélisation physique (vêtements, casques audio) des informations recueillies afin de les rendre palpables. Il y a alors une ré-appropriation par l’utilisateur de sa data, il en comprend l’utilité en terme de personnalisation et en tire avantage.

Pourquoi devez-vous vous sentir concernés ?

Cette utilisation de la data diffère en plusieurs points des pratiques classiques. Tout d’abord, il y a un système de collaboration entre différents collecteurs de données afin d’automatiser la customisation. Le client est placé au coeur d’un écosystème où son expérience en terme de personnalisation est intégrée à son parcours utilisateur quotidien. Le fonctionnement est comparable à la production d’API en open-source, par exemple dans l’environnement d’un cloud personnel. Le consommateur peut profiter un service sur-mesure dont sa data est la matière première.