La viande de demain grandira-t-elle en laboratoire ?

Temps de lecture : 2 minute(s)

Manger de la viande sans qu’aucun animal n’ait souffert, cette vision abstraite de l’alimentation de demain est celle de la startup américaine Memphis Meats. Pour cela, elle propose de produire de la viande en laboratoire à partir de cultures de cellules animales. La firme a déjà réalisé des morceaux de bœuf selon ce procédé et a annoncé cette semaine la production de volaille, l’image de cet article montre justement le canard produit par l’entreprise.

Pourquoi maintenant ?

Alors que 5% des français se déclarent déjà végétariens et 2% vegan, une tendance de fond semble présager une augmentation de ces chiffres. Dans ces conditions, les recherches d’alternatives sont particulièrement attisées. Dans ce paysage, la solution offerte par Memphis Meats suscite l’intérêt. Cette dernière permettrait aux personnes souhaitant stopper la cruauté envers les animaux de continuer à consommer de la viande. En ce sens ce substitut à la production agricole actuelle se veut éthique et éco-responsable. En effet, l’impact écologique serait bien moins élevé avec ce type de production.

Pourquoi devez-vous vous sentir concernés ?

La viande de laboratoire n’est pour le moment pas commercialisable mais la startup s’est fixée comme objectif 2021. Pour cela il faut résoudre les contraintes techniques liées à la capacité de production et au temps de croissance de la viande. Les produits actuels de Memphis Meats ont un coût supérieur à 9 000$ pièce. Les procédés utilisés sont très coûteux et demande à être améliorés en parallèle de l’augmentation de la production. Il existe aussi des questions légales quant à ce projet, un cadre juridique sera nécessaire autour de la manipulation génétique. Celui-ci devrait coïncider avec la problématique d’acceptation par le public. Dans ce contexte l’entreprise devra se montrer pédagogue, la compréhension des enjeux autour de cette innovation est fondamentale.